(13) Kheira

aide-soignante-formation

Kheira est une infirmière de 45 ans. Elle a le même prénom que ma défunte mère et les mêmes origines. Kheira et ma mère sont originaires d’Oran dans un petit village au doux nom de Mediouna. Je ne fais pas de transfert avec cette infirmière, même si elle me rassure comme une mère. Cette femme à beaucoup d’autorité et elle sait la gérer parfaitement en fonction du tempérament de chaque patient.

(23)

(12) Une belle matinée

téléchargement

Il est 8 h 30 et nous apprenons, Julien et moi, que notre ami Fred vient tout juste de quitter le secteur fermé pour rejoindre l’unité ouverte Picasso.

Fred cache sa joie, mais quand il joue de la guitare la puissance s’en ressens, les mélodies sont plus claires et il gratte avec plus de coeur. (89)

(11) Une faim à en mourir

Capture13-530x255

            Et merde ! Il est 4 heures du matin en ce 6 février 2013 et je viens de me réveiller. Inutile d’insister, je n’ai plus sommeil. Alors je rejoins mes lecteurs pour atomiser à coups de canon cette horloge qui m’enferme dans le temps des Oliviers. Ce sera long, mais ce sera bon. Il ne faut surtout pas que je lâche ma plume et mes feuilles blanches, je dois à tout prix neutraliser l’ennui. Je pourrai choisir la facilité et demander à l’infirmière de garde mon médicament pour dormir (autrement appelé « si besoin »), mais non, je n’en veux pas, je préfère prendre plaisir à écrire pour mes lecteurs et moi. Je vais quand même faire une pause clope dans le patio. Et puis non, il fait trop froid, je grillerai ma cigarette dans les toilettes.

(60)

(10) Toxicomanie et prix de l’hôtel de luxe

Jeune-femme-pilule_xx-large

Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! J’ai enfin fait une excellente nuit de sommeil complète !

Il faut quand même le signaler, mon psychiatre a été mis au courant de mes difficultés à m’endormir et ma bien shooté. Au menu, 1 zopiclone pour induire le sommeil ; 80 goûte de théralène (dégueulasse, mais efficace) pour prolonger et maintenir le sommeil ; 2 témesta pour la détente cérébrale poussée à son paroxysme. Je suis aux anges, un vrai paradis chimique. Merci Docteur !

(136)

En vrac ordonné II

batman

La donneuse de leçon

 

  • Vous n’avez rien à faire ici, Monsieur Belarbi, gémit une ASH (agent de service hospitalier), vous n’êtes pas fou, ni malade. Vous êtes intelligent et ne souffrez pas comme les autres patients. Vous avez toute la vie devant vous. Il y a pire que vous ici, et puis ce n’est pas un hôtel l’hôpital psychiatrique.

(110)

(9) Le bon gâché par les catins

197-nouvel-article-3

La journée de ce 4 février 2013 fut longue mais bonne. J’ai participé à l’atelier informatique du matin, puis fais mes 1001 pas. J’ai également, assisté à une petite séance de dessins, enfin à mon niveau je mentionnerai plutôt les mots coloriages et gribouillages.

Le début de soirée fut excellent. Fred nous a joué de bon morceaux de guitare avec julien, mais à 18h30 une infirmière râle et demande à notre ami Fred de stopper la musique et de retourner en secteur fermé. Fred n’a le droit qu’à quelques heures de sortie en secteur ouvert, zone qui offre un peu plus d’espace et de liberté pour marcher, prendre l’air et quelques animations la journées, le reste, c’est d’la merde !

(264)

(8) La chambre d’isolement (C.I)

psychotik-room-3

Dans un C.I tout est attaché, fixé au sol, pour que le patient, pardon, l’animal ne puisse se blesser, se suicider ou attaquer une personne. Aucune visites, sorties, rien…    (306) vues

Quand le patient sonne sur le bouton d’urgence de sa chambre d’isolement de façon récurrente à cause d’une sévère angoisse ou pour une requête, les soignants ne se déplacent pas où prennent tout leur temps.

(306)

(7) Mon ami des Oliviers et mes camarades patients

noisetier_fruits

L’hôpital me rend mou, mais Julien est toujours là pour me sortir de mon lit, de ma bulle, de ma prison que j’ai construite dans la tête pour éviter le monde extérieur, le regard des autres.

Cet homme est puissant, sans lui, je me ferais bien chier. Il me dépanne aussi en cigarettes, produits de beauté, vêtements, car je n’ai plus rien.   (363) vues (363)

(6) La musique de l’amitié / 3 fév 2013

Semaine_de_l_Avenir_Partage_a_Gbintou_69_

Il est 18 heures, la journée était longue. J’entends de la musique, une très belle mélodie, jouée à la guitare, c’est Julien, cet artiste de talent qui gratte du Bob Marley avec son camarade Fred.  (257) vues

Cela me détend. C’est deux personnages jouent avec leur cœur, je le ressens. Je ne sors pas de ma chambre, mais je les écoute avec bonheur.

(257)

(5) Malade ? Non ! Je deviens fou !

031-the-shining-theredlist-1024x572

3 jours d’emmerdement maximal ont défilés. 1h, 2h, 1 pas, 2 pas, 100 pas, 1000 pas, j’en ai marre d’errer tel un militaire dans mon unité.      (305) vues

Je stresse, j’angoisse pour le jour de ma sortie de ce bâtiment aux airs de bunker. Mon envie de sortir est forte, mais si je quitte l’hôpital aujourd’hui, je suis sans abris, à la rue. Mon docteur me répète à chaque consultation que ma sortie sera dans quelques jours. Ca tourne en boucle, les entretiens sont redondants.

(305)

Powered by WordPress